Un stage chez Cynotopia, par Nilee

Cette review est un article invité, écrit par Nilee de Crowaf. J’avais demandé aux participants des stages si l’un d’eux désirait écrire un retour pour le site, en étant le plus objectif possible et en citant les points forts comme les points faibles. Je ne l’ai donc pas édité d’une quelconque façon.


 

À Saint-Amand-les-Eaux, le dernier week-end de février a eu lieu au Village Canin un stage pratique et théorique sur le fitness canin et la proprioceptionanimé par… Corentine de Cynotopia !

 

 

Parlons théorie…

Ce stage nous a permis de redécouvrir l’anatomie de notre toutou sous toutes les coutures. Il ne s’agissait pas d’un baratin technique impossible à retenir et trop complexe pour nous, mais bien des bases de la structure physique d’un chien très accessibles pour des novices. On a pu apprendre comment le chien fonctionne mécaniquement assez basiquement et à savoir identifier les défauts et qualités de son corps. Une fois qu’on avait entraîné notre œil sur plusieurs photographies projetées, ni une, ni deux, on a pu mettre notre sens de l’observation à l’essai sur nos propres chiens. Il ne s’agit donc pas d’un cours magistral à sens unique où le professeur débite ses connaissances qui sont ingurgitées par les élèves. Non non ! On a participé, on a mis en pratique les connaissances tout juste apprises sur nos propres chiens afin de déterminer les faiblesses et points forts de chacun. Appliquées de la sorte, non seulement les informations ont pu aller jusqu’au cerveau comme une lettre à la poste et ainsi être bien moins abjectes et mieux retenues, mais en plus, on a pu en voir l’application directe et ce n’est pas resté pour nous des notions obscures. Il se trouve qu’avec un œil un tout petit peu aguerri et prévenu… Ce n’est pas si compliqué ! On a pu déceler des défauts chez nos chiens qu’on avait, à vrai dire, jamais vus. Alors que pourtant.. On vit avec eux et on les a sous le nez chaque jour ! Mais sans savoir où regarder ni quoi observer… C’est plus compliqué !

 

Ce sens de l’observation, ces points clés auxquels il faut faire attention que Corentine nous a dévoilé pendant ce stage pourront nous servir tout au long de la vie de notre chien, pour l’évaluer bien sur, pour noter ses progrès, mais aussi, ce qui pour moi est le plus important : nous permettre de voir RAPIDEMENT si notre entraînement est néfaste pour le chien. C’est à dire pouvoir arrêter tout de suite le programme de fitness si un défaut du chien s’accentue ou si on crée une faiblesse inexistante à la base chez l’individu.

 

Pourquoi se donner tout ce mal ? Non seulement ça permettra d’avoir un chien bien mieux dans ses pattes, qui ne souffre pas, mais en plus un chien qui vieillira bien mieux avec une bonne musculature pour soutenir son squelette. Le petit plus est que ce type de programme de fitness permet également d’améliorer les performances d’un chien. Alors autant pour un chien de canapé ce sera juste du confort de vie, autant pour un agilitiste ce sera peut-être la possibilité de le muscler et gagner quelques secondes pour se classer premier et réduire les risques de se blesser.

On a pu insister sur l’importance de l’échauffement et de la récupération d’un chien avant et après l’effort, mais surtout quoi faire et comment le faire pour que ce soit efficace.

Mais aussi les tricks à faire et ne pas faire, les bonnes positions à adopter et celles qu’il faut éviter pour ne pas causer de blessure ou de dommage sur notre loulou. Il faut donc faire attention à ce qu’on leur impose à nos poilus..

 

 

Et la pratique dans tout ça ?

Après une découverte des ateliers et des démonstrations magique de Ludie la star, on a tous pensé que le fitness, c’est super fastoche en fait ! On a tout de suite moins rigolé quand il a fallu y coller nos gros chiens patauds inexpérimentés… Et au final, c’est un sacré boulot, que ce soit pour notre acolyte poilu ou nous. Il faut être en constante vigilance de la position du chien pour que le travail effectué soit efficace et bénéfique tout en guidant ce dernier sur l’exercice à faire et comment il peut y parvenir. Sous forme de groupes, on s’est essayé aux ateliers un à un, chacun lui même constitué de plusieurs exercices de différentes difficultés. Chaque duo humain-chien a donc pu s’épanouir en réalisant un exercice adapté à son niveau. Ainsi les novices se sont contentés de découvrir le matériel et de se concentrer sur les bases, tandis que d’autres plus aguerris ont pu chercher du challenge en faisant réaliser à leur chien des exercices que moi même en tant qu’humaine j’aurais été incapable d’effectuer sans me casser la binette… Chacun a donc pu aisément y trouver son compte sous les conseils avisés de la formatrice qui vaquait entre chaque atelier afin de conseiller au mieux les duos, qu’ils soient débutants ou chevronnés. La quantité et la qualité du matériel mis à disposition nous a permis de ne pas avoir le temps de nous ennuyer, outre le fait qu’il y en avait pour tous les niveaux, il y en avait aussi pour tous les goûts ! Musculation, proprioception, équilibre.. Il y avait même des petites fiches pour nous guider. De quoi ravir des élèves venus pour découvrir cette discipline avec l’envie de faire passer avant tout le bien être de nos chiens et de passer un bon moment ensemble.

 

 

Et l’ambiance ?

Le village canin que je ne connaissais pas avant le stage m’a laissée une super impression, c’est vraiment un lieu dédié au milieu canin, bien pensé, agréable, assez de place pour se garer, facile d’accès et la salle que nous avons occupé était très cosy, bien insonorisée et spacieuse !

 

Tout s’est passé dans une ambiance chaleureuse, emmitouflés dans la bonne humeur et la bienveillance.. Un régal ! On est pas resté passif, on a pu participer à la théorie et s’exercer pendant les phases de pratique. Sous les doux conseils de Corentine, on a pu évoluer sans pression, à notre rythme. Un climat d’entraide mutuelle s’est vite installé entre la plupart des participants, on a donc pu se serrer les coudes dans nos difficultés et dans notre incapacité à tout voir et tout corriger. Je pense pouvoir affirmer que la majeur partie des participants (si ce n’est tous..) ont passé une après-midi bien plus que seulement instructives mais aussi agréable et fun !

 

 

 

Mon ressenti et les performances de Gros Eko

Quelqu’un pour prendre des photos et vidéos pendant la durée du stage ça aurait été chouette ! J’ai pu en faire beaucoup mais je ne serai pas présente à chaque stage et la formatrice à bien mieux à faire que d’immortaliser vos chiens, comme vous conseiller, vous accompagner, vous aider.. Ce qui est tout à fait normal.

Je voudrais par contre mettre le doigt sur quelque chose que j’ai vu chez plusieurs participants pendant le stage qui… Forçaient leurs chiens (alors que c’était fortement déconseillé par la formatrice). Ça me semble aberrant et inutile, car au mieux on fait passer un mauvais moment à notre chien et au pire on risque juste de le blesser en le faisant réaliser un exercice trop difficile pour lui ou lui faire peur sur le matériel. Car oui, bien souvent si le chien n’est pas capable de faire l’exercice de lui même ce n’est pas parce qu’il est trop bête, c’est parce que c’est trop difficile pour lui ou qu’il ne comprend pas votre demande… Alors à quoi ça sert de le forcer ? À quoi ça sert de le porter sur la peanut ? Si il ne souhaite pas y monter c’est peut-être que sa musculature n’est pas prête pour le faire ou alors qu’il a peur de le réaliser ? À quoi ça sert de poser ses pattes sur le pod alors qu’on cherche à ce qu’il le fasse de lui même pour créer une mémoire musculaire ?

La performance n’était pas le but de ce stage. Réussir TOUS les exercices n’étaient pas le but de ce stage. Montrer aux autres que son chien est le meilleur n’était pas le but de ce stage non plus. Ce n’était en rien une compétition. Mais juste une découverte et un bon moment à passer ensemble. Le but pour moi était plutôt de découvrir et pourquoi pas d’essayer et de trouver les limites de son chien pour pouvoir par la suite à la maison les repousser doucement, étape par étape pour faire progresser notre loup. On était venu Eko et moi dans cette optique et j’ai été gêné de ceux qui ne l’étaient pas. Respecter votre chien et ses capacités. Il n’y arrive pas ? Profitez pour demander des conseils au formateur pour mieux y parvenir la prochaine fois. Profitez de la présences des autres participants pour voir comment ils font, ça vous donnera des idées pour la suite. Vous aurez appris des connaissances, vous aurez appris à mieux connaître votre chien et ses limites, vous avez bravé déjà beaucoup de difficultés alors ne gâchez pas toutes ces réussites et profiter au mieux de votre stage. Ce n’est qu’à charge de revanche pour la prochaine fois et vous serez d’autant plus fier de voir votre chien progresser et réussir sans pression ! La formatrice en a repris certains, mais n’a pas pu voir et aider tout le monde tout le temps. Normal.. Impossible de se dédoubler !

 

 

Mais bien sur et malgré cette toute petite tâche sur le tableau, comme vous vous en doutez au vu de ce que je raconte bien plus haut, j’ai vraiment passé un super moment et ai réellement apprécié ce stage. Il s’agissait pour notre duo d’une belle étape.. C’était en réalité notre premier stage ensemble ! J’ai déjà participé à des stages, mais toujours sans la présence de ma grosse dinde. Chaque fois il était resté à la maison. Oui parce que clairement, il n’était pas prêt… Parce qu’un stage c’est beaucoup d’attention, il faut écouter, il faut noter, il faut poser des questions.. Et pendant ce temps, on ne peut pas porter toute notre attention sur le crapaud qui est venu gentiment nous accompagner. Et lui, enfermé dans sa cage pliable auquel il est habitué depuis longtemps, il ne pense qu’à une chose : MAIS MAMAN C’EST QUAND QU’ON JOUE AVEC LES COPAINS ?

 

Mais il fallait bien sauter le pas un jour et c’est pour ce stage que j’ai décidé de le faire. Sans vous mentir, je dois dire que mon Gros m’a impressionnée par son calme et son autocontrôle ! Une merveille.. Il a su travailler entouré d’une multitude de chiens en restant concentré sur moi et ce que je lui demandais mais aussi ne pas trop râler pendant les phases de théorie où il devait attendre sagement. J’ai liquidé une belle quantité de friandises pour l’aider, c’est sur, mais peu importe, c’est un bon début ! J’évoque tout ça pas seulement pour me vanter de mon Gros Eko exemplaire mais aussi pour que vous en preniez conscience avant de venir à un stage accompagné de votre chien. C’est un exercice très difficile pour beaucoup d’entre eux, surtout s’ils n’ont pas l’habitude..

 

 

On a tout de même appris plein de choses, on a bien travaillé et pour le coup on est vraiment sortis de notre zone de confort ! Je ne regrette vraiment pas mon inscription et on a bien dormi le soir..

 

 

En conclusion…

Un stage avec son chien, c’est en soi une expérience ultra enrichissante et intéressante mais en plus si le stage est aussi bien que celui-ci, c’est vraiment le pied ! Je ne pouvais rêver mieux comme premier saut dans le grand bain. Surtout sachant qu’il s’agissait du premier stage que Corentine de Cynotopia animait, chapeau ! Je dois le dire que je ne regrette aucun des euros que j’ai payé, et même si ce n’était pas parfait en tout point, ça valait très très très largement le coup. On a rempli nos petites têtes Eko, moi et tous les autres participants, dans la bonne humeur et avec un sourire aux lèvres du début à la fin !

 


 

Merci encore à Nilee pour ce super retour, n’hésitez pas à suivre ses pages !

Crowaf (page pro) ▬ Eko & Murdock (page chiens)


 

Si vous aussi, vous désirez participer à un stage, le calendrier des stages est par là.

En revanche, je pense ouvrir sous peu une classe en ligne, car je trouve qu’une journée de stage est une bonne introduction mais ne suffit pas pour ceux qui veulent vraiment progresser dans leur discipline, muscler correctement leur chien ou tout simplement, avoir un suivi sur le long terme avec des exercices précis à faire et des retours sur vos vidéos

La classe ouvrira ses portes en exclusivité pour les inscrits au mail (en bas de cette page) et à un tarif réduit. Si vous ne voulez pas louper les inscriptions, pensez-y !

Si cet article vous a plu, pourquoi ne pas le partager ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Ce foutu assis ! – Etude de cas (1/2)

Ceux qui me suivent sur ma page facebook (Tales of Ludie & Nyastiel) auront vu passer une série de photomanipulations intitulée “un an après”, où je place sur une même image, Nyastiel chiot et adulte,

Compléments alimentaires pour chien : choix et utilité

Ayant une chienne à la peau très sensible, j’ai toujours ajouté des compléments alimentaires à sa ration pour diminuer les démangaïsons et réduire la perte de poils (après de multiples consultations vétérinaires pour vérifier qu’aucune