Fitness canin, proprioception : premiers exercices

Cet article est la partie 2 de « Fitness canin, proprioception : bien débuter » dans lequel j’expliquais ce que c’était, en quoi cela le muscler servirait à votre chien et comment/où se fournir en matériel à un prix défiant toute concurrence. A présent, voyons ensemble les fondations à mettre en place pour vous lancer dans le domaine. En bonus, quelques exercices que tous les chiens peuvent effectuer qu’importent leur âge ou leur niveau !

L’encadrement d’un professionnel est toujours préférable, tout simplement parce qu’un article ne remplacera jamais des années de formation et d’expériences. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à mes stages en cours, voir les conditions pour en organiser un, ou me contacter pour un coaching privé !

 


Par quoi commencer ?

Les agilististes le savent, on peut très bien apprendre un chien débutant à enchaîner un parcours d’obstacles en quelques jours… Mais rien ne vaut de bonnes fondations ! Sauter en extension, en regroupé, être indépendant mais à l’écoute… Tout cela ne peut pas s’acquérir sur un parcours complexe s’il n’y a pas eu d’apprentissage progressif, débutant la plupart du temps sans aucun équipement.

Pour le fitness canin, c’est exactement la même chose, et tout comme en agility, c’est une étape très souvent dédaignée. On voit donc énormément de chiens très peu musclés et expérimentés forcés de tenir sur des peanuts alors qu’ils n’ont jamais posé une patte sur un coussin de fitness. En plus d’être très contraignant et demandeur physiquement pour le chien, cela peut conduire à de très graves accidents si un faux mouvement est effectué, ou si une faiblesse dans un membre ou une articulation existait sans avoir été décelée. Vous l’avez donc compris, prudence est mère de sûreté…

 

Si vous voulez progresser, allez-y par étapes logiques :

Animo boutik cynotopia fitpaws code promo réduction fitness canin

Pour tous vos achats sur animo-boutik, utilisez le code “cynotopia-nation” et bénéficiez de -20% de réduction sur les articles Fitpaws !

  1. Le sol

Avant même de demander à votre chien d’enchaîner des assis-couché-debout-salto-moonwalk sur sa gymball, le sol doit être l’étape la plus importante dans votre programme d’entraînement. Oui, bien sûr, on le sait tous, ce n’est vraiment pas exaltant de travailler un simple « debout » alors que votre matériel fraîchement gonflé vous fait de l’œil. Pourtant, il paraît logique de commencer par le niveau de difficulté le plus faible. Un simple tapis sur les pattes du loulou, et c’est parti !

 

  1. Le coussin plat ou le Fitbone

Au premier plan, deux Fitbones (vert et violet) et au fond deux coussins (bleu et orange)

 

Non, arrêtez de pleurer devant votre peanut de 95cm toute neuve, votre chien n’est pas prêt ! (Si vous en doutez, pourquoi ne pas monter sur cette dernière, sans support ni aide, et tenir debout les bras levés ? Pouvez-vous marcher de long en large ? Faire des squats ?) Le coussin est le parfait outil pour initier votre chien au matériel de fitness. Inutile de le leurrer dessus, prenez le temps de le shaper, c’est à dire récompenser par petites étapes tout ce que propose votre chien en direction du coussin. Il regarde ? Récompensez. Il s’avance ? Récompensez. Il touche du nez ou d’une patte ? Récompensez.

Contrairement à « forcer » votre chien à suivre en lui mettant une friandise sous le nez, cela permet de construire une association positive avec le matériel, et de promouvoir les initiatives. Avec ça, c’est lui qui vous demandera de venir travailler, et non l’inverse ! Si vous ne connaissiez pas, le guide du shaping est disponible gratuitement ici.

 

  1. La planche d’équilibre

Ce matériel est celui que je préfère le moins, mais il s’agit là d’un avis très personnel. En effet, si cette planche permet de travailler l’équilibre et la perception dans l’espace ainsi que la proprioception, les balancements se font de manière assez brusque, et les bords de la planche claquant contre le sol peuvent intimider certains chiens, et/ou provoquer des dommages au niveau des articulations fragiles à cause des saccades non amorties. Allez-y donc progressivement, et soyez à l’écoute des moindres signes d’inquiétude de votre compagnon.

 

  1. Les balles de fitness

Si pour les humains le choix est limité (gymball ronde et cacahuète) les marques se diversifient pour les canidés : en forme d’oeuf, d’os, de donut…  En termes de difficulté, voici donc (à titre très indicatif) ce qui pourrait être une progression du plus facile au plus difficile (dans la gamme Fitpaws) :

  1. OsFitBone», un peu plus haut qu’un coussin)
  2. Donut (plus haut et plus gonflé mais plus ovale qu’une gymball)
  3. Cacahuète («Peanut» très longue et facile à stabiliser)
  4. Beignet (très instable, peu de surface de contact)

 

Animo boutik cynotopia fitpaws code promo réduction fitness canin

Pour tous vos achats sur animo-boutik, utilisez le code “cynotopia-nation” et bénéficiez de -20% de réduction sur les articles Fitpaws !

 

Vous l’avez donc compris, plus l’objet est près du sol, plus il est simple pour le chien et conseillé pour débuter ou échauffer. Plus l’objet est haut, plus il est instable et plus il demande d’efforts pour garder une posture correcte. On peut noter que la masse d’air comprimée dans les gonflables fait varier la difficulté, rendant l’objet plus instable ou plus prompt aux balancements (comme le FitBone de Fitpaws par exemple).

 

 


Exercices de base

 

Ces exercices peuvent se faire sur tous les objets cités plus haut, et doivent être exécutes progressivement, en partant du sol jusqu’à l’objet haut et instable de votre choix. Comme pour tout, il ne faut pas passer à l’étape supérieure, ou à un équipement plus complexe si le chien montre des signes d’inconfort, de stress ou de douleur.

 

La statique et ses variantes

Un chien en statique se tient debout, tête haute et dos droit, les pattes antérieures perpendiculaires au sol, les pattes postérieures étirées un peu vers l’arrière. La photo ci-dessous en est un bon exemple :

 

 

La patte avant droite doit être sur la même ligne que la patte arrière droite, et inversement. Le dos ne doit pas se creuser, le poids du corps doit être également réparti (le chien ne penche pas vers l’avant ou vers l’arrière) et le chien doit tenir cette position pendant une dizaine de secondes… Tout un cirque ! Soyez généreux en friandises, et rendez ce moment positif : en employant la force ou en criant sur Médor, vous l’inciterez à vous fuir, et sa position en sera affectée. Allez-y tranquillement, par étapes, et montez la tenue de position par paliers sur plusieurs jours. J’ai précédemment déjà traité ce sujet en détail dans l’article : « Muscler son chien, le rôle de l’immobilité » vous y trouverez d’autres conseils !

 

Intérêts de la position “debout”

Cet exercice tout simple permet de dépister très vite les inégalités musculaires : si votre chien penche, si ses pattes ne sont pas alignées, s’il les positionne « en canard « cela vous permettra de prendre rendez-vous avec un ostéopathe avant d’en demander plus et d’aggraver les éventuels problèmes.

 

Rester debout vous paraît inutile ? Pourtant, cet exercice est la fondation pour en mettre beaucoup d’autres en place ; de plus, cela vous permet de voir comment se tient votre chien sur le plat, et votre but sera d’avoir une position similaire une fois ses pattes posées sur un coussin d’équilibre. Voyons ensemble deux exercices simples à effectuer ensuite, qui peuvent servir d’échauffement avant un exercice sportif (course, saut de haies, nage…) mais doivent être parfaitement maîtrisés avant de vouloir passer aux étapes supérieures :

 

La colonne vertébrale

Dans un premier temps, relevez la tête du chien en mettant une friandise près de son nez (enlevez là s’il bouge une seule patte) puis tout doucement, baissez là jusqu’entre ses pattes antérieures. Remontez tranquillement, en gestes lents et fluides, et répétez plusieurs fois en le laissant tenir la pose, lorsqu’il a le dos bien cambré ou arrondi. Cet exercice vous dit quelque chose ? C’est normal, j’en ai déjà rapidement parlé dans un précédent article, sous les noms délicieux de « posture du chat et de la vache » ! Clique ici pour voir comment muscler le dos de ton chien

Par le même procédé, on pourra ensuite tourner sa tête vers la droite puis vers la gauche, progressivement et en mouvements posés en vérifiant bien que ses pattes ne changent pas de position.

 

Ces deux exercices vont permettre la flexion et l’extension de la colonne vertébrale, très fortement sollicitée dans les sports canins. Le dos étant la principale cause de douleurs chez le chien (et par voie de conséquence, créant des compensations de la posture et altérations des allures) il est primordial d’en prendre grand soin. Un peu comme nous, pas vrai ?

Et si vous étiriez ces vertèbres déjà un peu trop tassées, hein ?

 


L’introduction des supports

Si Fido vous impressionne par sa grande maîtrise sur les exercices précédents, c’est qu’il est temps de corser un peu la chose ! Avant même de chercher l’instabilité, il est bon de faire une petite étape intermédiaire : en utilisant deux supports de la même hauteur (briques, boites, planches, soyez créatifs !) refaites les mêmes exercices cités précédemment.

 

Shaping, patience et qualité

Il est bon de laisser le chien y aller à son rythme : au lieu de le guider avec une friandise pour qu’il pose ses pattes sur ce qui est face à lui, récompensez tout intérêt pour ce nouveau matériel. Nous en avons déjà parlé, il s’agit du shaping, ou « façonnage » qui est en fait un moyen d’avoir des comportements sans avoir à bouger ne serait-ce que le petit doigt. Le le guide du shaping est toujours ici, au cas-où !

 

Un regard, un toucher du museau ou d’une patte, tout cela peut être félicité, encouragé et récompensé pour que votre compagnon l’assimile à quelque chose de positif, et y aille de lui-même en toute conscience, au lieu de suivre aveuglément la nourriture, ou d’être placé par vos soins. En marquant positivement chaque petite étape, vous lui permettrez de prendre en assurance, comportement crucial si l’on veut ensuite travailler sur des objets hauts et instables. 

Avec ce support stable, vous pouvez introduire votre chien à deux nouvelles positions, qui, en combinaison avec son « debout » parfaitement maîtrisé, formeront la base de votre programme fitness. Ils se transférent d’équipement en équipement, et peuvent se décliner sur indénombrables niveaux de difficulté.

 

La proprioception “passive”

Pour les chiens très inhibés, craintifs ou les chiots, on peut mettre en place un exercice « passif » qui consisterait à les faire travailler sans contexte d’exercice. Il s’agit de créer un couloir formé par un mur et un meuble, terminé par une succulente friandise au bout ou un jouet très apprécié. Entre le chien et sa récompense ? Vos coussins de fitness ou vos balles dégonflées !  En y marchant, le chien se familiarisera avec leur odeur et leur texture. Aucune pression ne doit être exercée sur lui : créez le couloir, mettez sa gamelle au bout et partez regarder un film. Ne l’incitez pas, ne le regardez pas : sa curiosité fera le reste… Un petit tutoriel vidéo est disponible ici : Proprioception passive pour chiots

 


La suite… Au prochain épisode !

Oui oui, on est pas dupes ici ! Si je vous donnais les exercices plus complexes, qui prendrait du temps pour travailler les positions au sol ? Il faudra attendre la suite de cet article, qui vous donnera des idées d’exercices pour correctement muscler votre chien.

N’oubliez pas, ce que vous apprendrez avec cet article vous servira pour la suite : si votre chien n’est pas capable de rester debout par terre sans danser sur place, n’imaginez pas un seul instant qu’il pourra s’équilibrer correctement quand il devra se gérer sur une surface instable !

 

 

Pour plus d’idées d’exercices, n’hésitez pas à suivre la page Cynotopia, à rejoindre le groupe Facebook « Tricks & Fitness canin » voire même à vous inscrire à l’un de mes stagescoaching privé ou classes en ligne, où nous étudierons plein d’idées fun et pratiques pour muscler votre chien selon vos objectifs ou les disciplines pratiquées !

INSCRIPTIoNS OUVERTES

La classe en ligne FitCavaletti (préparation aux sports canins) ouvre ses portes pour quelques jours par an seulement !