Fitness canin, proprioception : bien débuter

Le fitness canin, qu’est-ce encore que cette lubie ? Une nouvelle mode, un loisir accessoire et stupide ? Loin de là ! Popularisé par de grands spécialistes comme Bobbie Lyons ou Robert J. Porter, approuvé par de multi-champions dans leurs disciplines cynophiles respectives, le fitness canin, plus généralement désigné sous le nom de « proprioception » ou « préparation physique du chien de sport » commence à se faire la part belle dans les emplois du temps des passionnés, et les fameux petits ballons gonflables réservés pour le yoga, trouvent un tout autre usage…

 

Pour comprendre en quoi consiste ce mouvement, attardons-nous sur la définition du mot proprioception : « perception, consciente ou non, de la position des différentes parties du corps, fonctionnant grâce à de nombreux récepteurs musculaires et ligamentaires. » En clair, c’est savoir où notre corps se positionne dans l’espace. Cela est possible grâce aux messages que nos récepteurs nous envoient, en lien direct avec notre cerveau. Ainsi, nous pouvons savoir instinctivement lorsque nous sommes penchés, lorsque le sol est inégal, ou les mouvements à effectuer pour retrouver notre équilibre.

 

Beaucoup d’entre-nous souffrons (ou souffrirons) de maux de dos : la plupart du temps, cela s’explique par une masse musculaire trop faible ainsi qu’une mauvaise posture. Afin de mieux se tenir, il nous faut tonifier les muscles qui nous soutiennent, et c’est exactement la même chose pour les chiens, leur évitant de souffrir de douleurs spinales et permettant de diminuer les risques de problèmes osseux et liés aux tissus mous de leur organisme.

 

Cette masse musculaire essentielle à notre bonne posture sur le long terme est définie comme « core » en anglais : cela comprend tous les muscles posturaux de l’abdomen, de la colonne vertébrale et des lombaires. C’est la cible principale du mouvement « canine conditioning » que l’on traduit en français par… Fitness canin !

 


Photo © Audrey Bellot • son site page facebookinstagram

Pourquoi travailler le fitness canin (proprioception, musculation, équilibre…) chez mon chien ?

 

Petits comme grands athlètes canins peuvent bénéficier d’un travail visant à les rendre plus conscients de leur corps :

  • pour les chiens d’obéissance, cela permet des blocages plus nets, et des demi-tours harmonieux et contrôlés
  • pour les pratiquants de l’agility, le pointage des zones, les sauts regroupés et les virages serrés seront d’une facilité déconcertante, sans parler d’une souplesse accrue lors du slalom
  • concernant ceux qui se démènent dans le flyball, le frisbee ou le ring/schutzhund, imaginez des sauts fluides, des foulées démentielles, et des réceptions tout en douceur, n’entamant pas son avant-main !

Et pour Milou, le gentil chien de canapé ? Se prend-il parfois les pattes dans les troncs qu’il veut enjamber ? Glisse-t-il sur votre parquet, s’y prend-il à trois fois avant de bondir sur son fauteuil ? Eh oui, exactement comme nous, un peu de yoga ou de fitness ne peut pas faire de mal, même lorsque l’on ne cherche pas à battre des raccords… On est mieux dans son corps quand on sait s’en servir !

 

L’avantage de cette activité, en plus d’être assez amusante et de convenir à tous les âges comme à toutes les races, c’est d’apporter une stimulation physique mais aussi mentale à notre compagnon à quatre pattes. Bien sûr, enchaîner les positions compliqués est bien plus épuisant qu’une marche paisible autour du quartier, mais cela nécessite de réfléchir également ! Comment gagner la récompense, comment poser ses pattes pour mieux tenir…

Chers propriétaires de malinois, de borders collies, de terriers et de bergers hyperactifs en tout genre, voilà votre solution : Un quart d’heure de solide travail musculaire, et votre chien dormira comme il ne l’aura jamais fait auparavant !

 


Avant de vous lancer…

Rappelons tout d’abord que chaque activité que vous entreprenez avec votre canidé se doit d’être amusante pour les deux partis : au moindre signe de stress (braillements, détournement du corps, regard fuyant, léchage de truffe…) cessez ce que vous êtes en train de faire et analysez la situation : peut-être parlez-vous trop sèchement, ou envahissez son espace ? Reprenez une fois avoir identifié la source du problème, et plus important encore… N’oubliez pas les friandises, tout travail mérite salaire.

 

Avant de vouloir commencer toute procédure, pensez à prendre un rendez-vous chez votre vétérinaire pour vérifier que votre chien ne souffre nulle part : Contrairement à nous, nos amis ne sont pas très bavards et ne manifestent leur douleur que de façon très discrète. Mieux encore, prenez contact avec un ostéopathe qui, en plus de faire un bilan de santé plus élaboré que celui de votre véto, pourra vous aiguiller sur les exercices à effectuer et dans quelles conditions afin d’améliorer les petits problèmes que manifeste votre cher et tendre Médor.

 

Enfin, vérifiez scrupuleusement ses griffes avant chaque séance. Bien sûr, cela évitera qu’elles percent votre matériel gonflable si fragile, mais surtout parce que des griffes trop longues peuvent impacter grandement sur son équilibre et son développement osseux, d’autant plus s’il s’agit d’un animal en pleine croissance. Imaginez un peu l’enfer si on vous forçait à marcher, à courir et à sauter avec des ongles de pied de dix centimètres, raclant la terre, se tordant au moindre choc et grattant en permanence contre vos chaussures ! Les couper n’est pas si compliqué que ça, n’hésitez pas à jeter un œil sur l’article précédent “ comment couper les griffes de mon chien ” qui détaille le procédé en photos.

 

 


 

Comment débuter ?

Tout comme la plupart des activités reliées au sport, le fitness canin (musculation, proprioception, équilibre etc) nécessitent quelques équipements. On peut bien évidemment muscler son chien et lui apprendre à gérer son équilibre sans, lors des balades coutumières : monter et descendre des butes en terre, cavaler dans du sable ou de l’eau, nager, marcher dans les chemins « sauvages » des forets et montagnes, grimper sur toutes sortes d’objets, mettre les pattes dans des boites de plus en plus étroites… Cependant l’avantage d’un matériel gonflable disponible à la maison, c’est qu’on peut l’utiliser à loisir, qu’on sait qu’il est sécuritaire (pas de ronces ou de verre pilé caché dans les replis) et que l’on peut travailler des groupes musculaires très précis. En balade, le chien utilise l’ensemble de son corps, mais pas de façon équitable. Si pour une discipline sportive, vous avez besoin d’un chien plus musclé des épaules, des cuisses ou plus souple au niveau du dos, l’usage d’un coussin gonflable et la pratique d’exercices stratégiques peuvent très vite développer de la masse musculaire à des endroits où dix heures de balade n’auraient jamais eu d’effet.

 

Si vous n’avez pas le budget, ou peut-être pas l’envie de décorer votre salon de multiples balles de yoga, la fameuse débrouille reste de mise ! Une bonne séance de vélo avec votre chien lui permettra de se dépenser, de travailler son endurance, son souffle et de se muscler ; quant aux parcs pour enfants, ils offrent de multiples opportunités ! Vous pouvez utiliser certains supports lors de vos balades, qu’elles se déroulent dans les bois ou en ville (pardonnez les vidéos brouillonnes de la novice que j’étais…). Enfin, votre salon regorge d’objets que vous pourrez reconvertir, le temps d’une séance, à l’usage de votre cher toutou. Soyez créatifs !

 

Enfin, concernant la bonne façon de faire, rien ne vaut un stage avec un professionnel diplômé du fitness canin, car il est très important de réaliser qu’un travail mal fait est bien plus grave que pas de travail du tout ! Si, séances après séances, vous construisez l’équilibre de votre chien avec un dos vouté, ou alors qu’il tourne ses pattes vers l’extérieur, vous lui causerez des dommages pouvant être irréparables… Il est donc d’autant plus important de demander aux personnes désirant mettre en place des cours sur ce thème leur diplôme, et fuir ceux qui ne peuvent pas attester du CPCFT, seul diplôme fourni après une formation théorique et pratique reconnue ! Finalement, si personne n’est disponible dans votre région pour vous aider, lisez les articles certifiés Cynotopia dans la catégorie fitness canin.

 


Le matériel

Beaucoup d’entre-vous le savent sans doute, Lidl et Aldi ont récemment placé dans leurs étals des gymballs, planches d’équilibre et autres coussins destinés au fitness. Si, contrairement à eux, vous n’avez pas eu vent de l’affaire et souhaitez investir pour la musculation ou rééducation de votre chien, pas de panique ! Je vous ai préparé une petite sélection !

 

 

Animo boutik cynotopia fitpaws code promo réduction fitness canin

Pour tous vos achats sur animo-boutik, utilisez le code “cynotopia-nation” et bénéficiez de -20% de réduction sur les articles Fitpaws !

 

Par ordre de priorité d’achat :

(les prix sur Animo-boutik sont donnés avec la réduction de -20% que vous offre le code promo “Cynotopia-nation”)

  1. Un revêtement antidérapant pour travailler en sécurité ! Vous pouvez acheter des pans de moquette, mettre un tapis de yoga ou assembler des pièces de puzzle en mousse
  2. Un coussin d’équilibre ici (36cm – 24€) ou plus fragile sur Amazon (33cm – 25€)
  3. Une cacahuète, choisissez la plus petite (45cm – 44€) ou la plus grande (75cm – 75€)
  4. Mon accessoire chouchou, un Fitbone (ou deux, ou trois, ou dix, ils sont géniaux) à 52€
  5. Des pods, pour travailler l’indépendance des pattes (les 4 pour 34€)
  6. Une planche d’équilibre celle ci par exemple (50cm – 56€)
  7. Un set de cavaletti très complet à 144€
  8. Et pourquoi pas le guide de la proprioception canine a 24€ ?

 

Il existe également la marque “Totofit” qui fabrique du très bon matériel spécialisé, malheureusement les couts de livraison et d’importation sont à ce jour, encore trop excessifs…

 


 

La suite est disponible ici : Bases et premiers exercices

Pour plus d’idées d’exercices, n’hésitez pas à suivre la page Cynotopia, à rejoindre le groupe Facebook “Tricks & Fitness canin” voire même à vous inscrire à l’un de mes stages; coaching privé ou classes en ligne, où nous étudierons plein d’idées fun et pratiques pour muscler votre chien selon vos objectifs ou les disciplines pratiquées !

 

Si cet article vous a plu, pourquoi ne pas le partager ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Le chien régulateur existe-t-il ?

Le chien dit “régulateur” était très en vogue il y a quelques années. Sorti d’un peu nulle part, il était décrit comme un Messie parmi les chiens, dont la seule présence faisait taire les conflits.