Articles sur l’éducation canine positive

Académie en ligne

Formez-vous avec nous !

Suivez-nous sur Instagram

Un diaporama éducatif chaque mardi

canigourmand2
Ness

Unboxing : la boîte de Noël Cani-gourmand, grignotages et enrichissements !

Je fais partie de ces hérétiques qui n’offrent pas de cadeaux de noël aux chiens. Oups. Mais c’est un peu la fête toute l’année chez moi ! Entre les jouets, les friandises et les mastications, leur enrichissement fait partie de mes priorités. J’adore pimenter leur quotidien et surtout, le bruit de craquements lorsqu’ils écrasent un bon petit “chew” entre leurs molaires. Je m’amuse à comparer les types et la durée de mastication, ou tester plein de nouvelles choses pour que vous n’achetiez pas n’importe quoi. Alors quand Cani-gourmand a sorti sa box de Noël, avec plein de choses auxquelles mes gourmets n’avaient pas encore goûté… J’étais emballée à l’idée de la tester !

Cani-gourmand déjà, c’est qui, quoi, pourquoi ?

Cani-gourmand est une startup française spécialiste dans les friandises 100% naturelles sans céréales, sans conservateurs et sans additifs. En soi, ça n’a pas l’air différent des autres animaleries en ligne. Mais quand on a pu faire le tour de ce qui se vend pour nos copains poilus, on réalise à quel point la qualité de l’alimentation “récréative” laisse à désirer. Avec une entreprise à taille humaine et aussi locale qu’on puisse l’espérer, on gagne en qualité non seulement dans la composition, mais aussi dans la variété des produits ! Le postulat de Cani-gourmand est simple : mastiquer apaise nos toutous et c’est une véritable source de stimulation pour leurs sens. Plus il y a de textures, de goûts et d’odeurs à analyser, plus leur cerveau cogite. Résultat : Sensation de satiété + dépense mentale = un chien bien dans ses patounes.

La mastication est-elle si importante que ça pour les chiens ?

Finalement, ne serait-ce pas un fabuleux coup de marketing que de nous vendre les restes des abattoirs à prix d’or ? Eh bien, pour en avoir le cœur net, rien de plus simple, il suffit d’appeler des cabinets vétérinaires, et de s’enquérir sur la santé dentaire de nos amis poilus. Les premiers problèmes arrivent très tôt : abcès, caries et tartre touchent 80% des chiens de 3 ans. Sans soins, ils dégénèrent au fil des ans jusqu’à l’ablation de dents cassées (voire pire, pourries…). Pour éviter l’odeur infecte des bisous de Médor, et une facture salée lorsqu’il soufflera ses 8 bougies, pas de secret : la prévention !

Un brossage des dents quotidien est recommandé, mais vous vous en doutez, la mastication aussi ! Une étude indique que l’ajout quotidien d’un objet masticatoire (“chew”) permet de réduire significativement la plaque dentaire. Plus c’est dur, plus ça dure, et plus les dents sont nettoyées ! Attention, il ne faut pas donner un sabot de veau en premier choix pour un chien inexpérimenté. Une gratification rapide (patte de poulet par exemple) lui permettra d’avoir une première expérience positive, sans frustration. Parmi les choix de chews, les os frais offrent une réduction bactérienne de 79%, et des sticks par 61% ! Côté hormonal, la possibilité de mastiquer pendant un événement stressant (immobilisation médicale) montrent une réduction de corticostérone et réduction des réactions du système nerveux autonome, aidant à prévenir la création d’ulcères gastriques. Pour encore plus de sources et d’informations sur les bienfaits de l’enrichissement, je vous renvoie vers mon article Enrichissement : comment stimuler et occuper son chien.

La box de noël Cani-gourmand

Puisque les bénéfices ne font pas l’ombre d’un doute, passons au plus intéressant : le contenu de ce coffre au trésor ! Je n’ai pas voulu regarder ce qui se cachait dedans pour me garder la surprise de l’ouverture. Et c’est certain, elle donne des étoiles plein les yeux !

La suite de l’article détaillera le contenu de la box et son utilisation, si vous voulez également garder la surprise, vous pouvez la commander ici (cliquez sur l’image, et n’oubliez pas le code promo “CYNOTOPIA” lors de la commande !)

Si vous continuez à partir de cette limite, ça va spoiler sévère. 

Certain de ne pas vouloir la découvrir en même temps que Sultan ? Non ? Alors c’est parti !

Le packaging soigné

A l’heure où on peut acheter 100 cartons sur un site chinois pour une bouchée de pain, j’apprécie énormément la personnalisation de la box. C’est un détail, mais c’est finalement le premier aperçu que nous avons en l’ouvrant. L’extérieur est floqué du logo, et l’intérieur est illustré par la mascotte de l’entreprise. Dans la boîte se nichent quantité de trésors que je développerai au fur et à mesure, accompagnés de petites fiches explicatives sur l’utilisation de tel ou tel objet. C’est bien pensé, et fort appréciable de voir tant de soin apporté à l’ensemble.

#1 – le p’tit monstre format L

Celui-ci a fait l’unanimité, humains comme chiens ! Je trouve le concept génial pour initier les chiots à la recherche et la persistance dans les enrichissements, et la taille s’adapte aux petits et grands. En plus, les fiches explicatives donnaient de très bons conseils : commencer avec une friandise qui dépasse de la “bouche” puis au fur et à mesure des succès, réduire leur taille. Ludie a vraiment adoré et s’est immédiatement piquée au jeu, j’ai pu mettre en place une boucle : remplir le jouet, la laisser trouver la nourriture, lui demander de me ramener le p’tit monstre vide et le remplir à nouveau. J’aime beaucoup cette coopération entre l’humain et le chien, c’est un très bon moyen de diminuer la protection de ressources et développer le lien. Je recommande à 100% !

#2 – patte de cerf 45cm

Elle trônait en haut de l’ensemble, et a beaucoup intrigué mes chiens qui l’ont longuement reniflée. Le toucher est légèrement gras, comme une oreille de porc. Comme la taille est plutôt conséquente, je l’ai offert en plusieurs fois. Nyastiel (border collie) a eu du mal à se lancer dessus, Syel (border collie) l’a léché de long en large avec un plaisir indicible. Les autres se sont directement attaqués au mâchonnage. Je ne pense pas reprendre cet article, qui ravira les très grands machouilleurs, comme les belges ou certains nordiques. Pour les miens c’était une curiosité amusante à tester, mais je préfère un format plus petit, qui se consomme en une prise.

#3 – cous de poulet et cous de dinde – 200g

Un incontournable, que je trouve d’excellente qualité chez Cani-gourmand. Pas trop gras, ils s’effritent assez facilement et en font donc une très bonne friandise pour un chiot ou un chien novice. L’appétence est bonne, la dureté faible et tous les chiens adorent. C’est avec eux que j’ai rempli le P’tit monstre pour le “niveau facile”. Le temps de mastication est assez faible pour les chiens moyens à grands, mais peut être utilisée pour le travail du “relax” ou lors d’une expédition socialisation

#4 – cœurs de poulet – 200g

Petites friandises idéales pour travailler ou fourrer dans des jouets d’enrichissement, elles se gobent facilement et sont d’une dureté faible. Ce n’est pas un “chew” en tant que tel, mais elles sont loin d’être inutiles : on peut les fourrer dans des snuffle mat, un tas de chiffons, un kong… Ou comme ici, le P’tit Monstre. Elles sentent assez pour motiver le chien à plonger son nez entre les “crocs” du jouet !

#5 – Œsophages de boeuf – 200g

Un autre classique qui déborde de mes tiroirs. C’est une friandise plutôt fine, peu grasse mais assez résistante, plus qu’un cou de dinde mais légèrement moins qu’une oreille de bœuf. On peut l’utiliser soit en “chew” pour son intérêt bucco-dentaire, soit en “mega friandise”. Je la donne par exemple après un excellent rappel d’un chien adolescent, ou pendant une pause en terrasse. C’est un bon moyen de distraction quand les invités arrivent, si Toutou est de nature un peu trop joviale. Tous les chiens apprécient, le niveau est intermédiaire, bref on adore !

#6 – box grosses friandises

C’est magique, une box dans une box ! En réalité, ces friandises sont mises à part parce qu’elles sont plutôt grasses. Au lieu de les emballer dans un plastique par unité, Cani-gourmand a fait le choix de les réunir dans un carton. Un choix écologique et économique que j’apprécie. Cette mini box contenait un sabot de veau, une oreille de bœuf, une trachée de bœuf, un tendon d’achille et un museau de bœuf. J’ai laissé Nyastiel décider en premier ce qu’il souhaitait choisir, et après avoir longuement investigué l’ensemble, il est parti sur la trachée de boeuf. Fait amusant, puisque à part Cani-gourmand, je n’ai trouvé aucun fournisseur français de cette friandise que je voulais tester ! Chaque article est très durable, particulièrement le sabot (qui peut durer 15j au moins). L’oreille de boeuf dure le moins longtemps (5-10min pour un chien moyen) et les autres tiennent entre 10 et 15min pour un chien moyen. J’ai toujours au moins un article en stock dans cette liste, ce sont des chew classiques et incontournables, à distribuer pour des chiens qu’ils aient déjà été déjà initiés avec un article plus facile (cou de dinde par exemple) soit avec une bonne appétence alimentaire.

#7 – Puzzle de léchage + Mijotés goût porc

J’aime vraiment vraiment beaucoup quand dans une box, on propose un contenant (kong, jouet à fourrer…) et une idée de contenu. Cani-gourmand me ravit donc puisque avec le P’tit Monstre, il y avait des friandises allant de pair, et c’est la même chose pour le puzzle de léchage. Bien sûr, il suffit d’acheter une petite boîte de pâtée pour le remplir, mais quand tout est fourni, c’est plus pratique et montre une réflexion derrière. Rien de bien compliqué avec ce lot : on étale une fine couche sur le puzzle et Toutou se régale ! Parfait pour tous les niveaux, ce puzzle permet de calmer petits et grands avec une activité récréative. Pour les plus gourmands, on peut aussi diviser le repas pour ralentir la prise de nourriture. Multi-usages, très simple d’utilisation, ce puzzle passe au lave vaisselle.

#8 – Moule Friandises poisson et os

Vous connaissez l’utilité d’un moule, pas vrai ? Lorsqu’on veut faire ses propres friandises, il est toujours compliqué de trouver des moules assez petits pour ne pas passer deux heures à tout découper ensuite. Là encore, Cani-gourmand tape dans le mille avec des formes adaptées à nos meilleurs amis ! Nous avons testé avec une de nos recettes de friandises : les biscuits au thon. Une boite de thon, un oeuf, un peu de farine, et hop ! Nous avons une poignée de jolis bonbons pour l’éducation. 

Notre avis sur l’ensemble de la box Cani-Gourmand

Je dis “notre” parce que je n’ai pas eu le privilège de goûter moi-même. Mais pour notre petite famille, c’est un test réussi, approuvé et recommandé ! La box, très garnie, offre une grande variété et de la réflexion derrière sa conception. J’ai particulièrement apprécié les duos, comme je le soulignais précédemment (contenu + contenant). Les chiens eux, n’ont pas fait les difficiles et se sont régalés. Nous avons l’avantage d’avoir pas mal de formats et de caractères différents, du petit épagneul au fin lévrier, en passant par les bergers acharnés. Tous ont pu trouver leur bonheur dans la box. Pour ceux qui ont déjà une grosse collection de chews, elle vous offrira un peu de diversité et de nouveauté (patte de cerf, trachée de boeuf). Pour les novices, elle permet de se créer un petit kit pour tester de tout : des petites friandises rapides en passant par les grosses qui durent. Enfin, vous pouvez tester une jolie boucle collaborative avec votre chien grâce au P’tit monstre. 

Elle est à mettre sous le sapin avant sa rupture de stock : foncez vite !

Et pour ceux qui aiment les surprises, Cani-Gourmand a conçu pour vous un calendrier de l’avant, pour améliorer la santé bucco-dentaire de Médor en lui offrant une gâterie par jour pendant un mois.

Pour les box festives comme pour tout le contenu du site, le code promo “Cynotopia” vous offre 10% de réduction, pour gâter Milou sans se ruiner !

Si cet article vous a plu, pourquoi ne pas le partager ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

Mon chien n’écoute que quand j’ai des friandises 

En débutant l’éducation positive, nous avons tous eu un jour cette révélation. Médor n’écoute que quand j’ai des friandises ! Rappel, suite en laisse, assis, couché et autres demandes ne marchent qu’avec un bout de