Recallers : apprendre le rappel… Et bien plus !

Marketing précis, bandes annonces qui vous mettent des étoiles plein les yeux, pass VIP et success stories des anciens participants, pas de souci, on parle bien d’un cours de Susan Garrett. Ses “recallers” ont fait le tour du monde, programme en ligne pour apprendre le rappel, mais pas que. En effet, on pourra y découvrir quantité de ressources : jeux divers expliqués en vidéo, PDFs récapitulatifs, communauté vaste et active, c’est une véritable micro-société que j’ai eu le plaisir de découvrir il y a bien des années.

Le programme Recallers fut ma première expérience avec le concept des cours en ligne sur l’éducation positive, mais aussi et surtout mon premier essai de formation totalement en anglais. Les trailers de Garrett, bien moins développés qu’à présent, m’avaient mis l’eau à la bouche, à une époque où j’entrais à peine dans le monde du chien, et où la seule ressource sur le clicker training était le site “clicker bonbon”. Pas de vidéos tuto, pas d’articles détaillés et un forum sur l’éducation amicale tout juste balbutiant, je m’étais dit qu’un programme conçu par une multi championne nationale et internationale dans la discipline de l’agility ne pourrait que m’apporter du bien.

Le hic ? Il coûte 500€.

Payable en plusieurs fois. Mais tout de même… 500€.

J’ai finalement décidé de me lancer, et il est clair que ce cours est d’une richesse extrême lorsqu’on débute : on commence par apprendre les bases (“critical core games”) comme associer l’attrapage de collier à quelque chose de positif (“collar grab”) les mécaniques d’un rappel réussi (“call once game” ou “kids in the hall”) et le désormais très célèbre jeu de self control avec de la nourriture (“it’s your choice”).

 

Le programme est construit pour durer six mois, avec un nouveau jeu débloqué chaque semaine : une vidéo explicative (le niveau d’anglais est assez facile, et le débit lent), un PDF récapitulant les étapes, un autre prévoyant tous les problèmes qu’on pourrait rencontrer et y apportant une réponse, un fichier audio ou podcast, et évidemment une section commentaire pour poser ses questions et avoir des retours : on a clairement de quoi s’occuper.

Vendu au départ comme solution miracle contre les chiens indépendants et/ou trop distraits pour s’occuper de vous, c’est en vérité un guide pour une relation plus respectueuse et complice avec son chien. Les multiples jeux développent le lien et tout naturellement, le chien autrefois si récalcitrant prend plaisir à rester avec son propriétaire. On peut y apprendre entre autres à donner de la valeur à la position “au pied”, à développer l’envie de jouer chez son chien, sa capacité à répondre à des ordres de façon rapide et enthousiaste, et bien évidemment, à adorer son kennel, grâce aux fameux “crate games”.

Une section bonus est également disponible sur le site, permettant l’accès à des conférences passées, à des guides pour les chiens réactifs ou n’aimant pas jouer, et aux “coaching call”, les séminaires privés que Susan met en place pour répondre aux questions des membres, illustrer des exercices et faire certaines démos. C’est personnellement ma partie préférée, car elle ne masque jamais les erreurs des chiens qu’elle entraîne et nous permet d’analyser ses réponses, pour guider son élève vers la bonne direction. 

 

Alors… Acheter ou pas ?

Les recallers n’ouvrent leurs portes que quelques jours par an, il est donc compliqué de prendre une décision raisonnable en si peu de temps. Personnellement très fan de la philosophie de Garrett et de sa façon toujours enjouée d’accepter ses échecs et ceux de ses chiens, je conseillerais à tous de pouvoir y faire un tour, au moins pour une bonne leçon de dérision personnelle.

A mon avis, c’est un cours à conseiller à tous les débutants qui peuvent se le permettre, que leur rappel soit bon ou pas – énormément de jeux créent de la complicité et de l’enthousiasme, et aident à connecter un chien un peu distrait avant un concours par exemple.

Si vous êtes un peu plus avancé, vous y trouverez sans doute votre compte aussi, mais je pense que le rapport apprentissages-prix sera en votre défaveur. Certains exercices sont franchement simples, et d’autres assez connus. Ceci dit, si vous avez la possibilité de cotiser à plusieurs pour tester, allez-y les yeux fermés, les coaching call ne sont jamais les mêmes et vous pourrez forcément apprendre quelques petites choses.

Je n’ai absolument pas d’actions dans le programme, vous vous en doutez, et si le marketing agressif de Garrett a tendance à en exaspérer certains, il est impossible de nier sa capacité à casser les gros apprentissages en petits jeux pratiques aux noms uniques.

 

Sur ce, je file bosser ma RZ, jouer à PB&J et peut-être même au “Smoke ya” !

Si cet article vous a plu, pourquoi ne pas le partager ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

« Mon chien est gentil !!! »

Combien de fois avez-vous entendu ou peut-être prononcé cette phrase ? En liberté partout et sans rappel, ces chiens sont considérés comme sociables. Mais la frontière est fine entre le chien gentil et le harceleur

Mon chien n’écoute que quand j’ai des friandises 

En débutant l’éducation positive, nous avons tous eu un jour cette révélation. Médor n’écoute que quand j’ai des friandises ! Rappel, suite en laisse, assis, couché et autres demandes ne marchent qu’avec un bout de